Le métier d’aide-soignante

Une aide-soignante a pour mission de veiller à l’hygiène et au confort des patients. Elle doit soutenir les personnes dépendantes dans l’exécution de leurs tâches quotidiennes. Ce métier nécessite ainsi une très bonne capacité relationnelle.

Le travail de l’aide-soignant se fait en horaires décalés. Il doit s’attendre à travailler les week-ends, les jours fériés ou la nuit. Il est souvent soumis à des gardes ou des astreintes dans le milieu hospitalier.

Dans le cas d’une intervention au domicile des patients, l’aide-soignante peut effectuer de nombreux déplacements. Il est donc impératif d’avoir le permis B. La capacité relationnelle étant très importante pour ce métier, l’aide-soignante s’investit généralement aux côtés des patients et de leurs familles.

Que le patient soit une personne handicapée, atteinte d’une maladie chronique ou en fin de vie, elle doit savoir apporter l’assistance nécessaire et faire preuve d’empathie.

Comment devenir aide-soignante ?

Pour devenir aide-soignant, il faut réussir au préalable le concours d’entrée chez les aide-soignants.
Devenir aide-soignante

Ensuite, il faut valider un Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) pour exercer cette activité. Le concours d’entrée est ouvert à toute personne ayant au moins 17 ans, sans exigence d’un diplôme en particulier.

Le rôle de l’aide-soignant

Pour son métier, l’aide-soignant assiste les médecins, les infirmiers et toute l’équipe de soin dans les activités quotidiennes. Il veille à installer les patients et à leur procurer des soins d’hygiène.

Il agit selon les consignes du corps soignant pour apporter une aide matérielle et psychologique aux personnes qui ont perdu leur autonomie.

L’aide-soignant(e) porte assistance aux patients qui ont besoin d’aide pour les tâches standards et quotidiennes comme l’habillage, le changement de position, la marche ou le déplacement, la prise des repas ainsi que la participation à diverses activités.

L’aide-soignant(e) doit surveiller l’état de santé du patient et reporter ses observations dans son dossier de soins. Ces notes sont importantes, car elles permettent de prendre connaissance de la modification de l’état du patient et de son comportement. L’objectif de l’aide-soignant(e) est de participer au bien-être du patient.

Où travailler en tant qu’aide-soignant ?

Métier aide-soignante

Les aide-soignants travaillent dans des établissements médicaux tels que les hôpitaux, les services de maternité et les cliniques. Ils interviennent également dans les résidences pour personnes du troisième âge, dans une école ou dans les crèches.

L’aide-soignant(e) peut aussi exercer dans les SSIAD (Services de Soins Infirmiers À Domicile).

Le salaire d’un aide-soignant

Le salaire d’un aide-soignant(e) va au-delà du SMIC. Pour les débutants, la rémunération est d’environ 1400 € par mois. Le salaire peut être plus important si l’aide soignant effectue des heures complémentaires. L’ancienneté joue beaucoup sur la grille de la fonction publique hospitalière entre le début et la fin de carrière.

Les évolutions de carrière pour une aide-soignante

Il y a 3 grades dans la carrière d’aide-soignant en fonction des années de travail : l’aide-soignant de classe normale, supérieure et exceptionnelle. L’évolution en ce sens offre une augmentation du salaire.

L’aide-soignant peut opter par ailleurs, pour une évolution de carrière en tant qu’infirmier. Il doit donc justifier d’une expérience professionnelle d’un minimum de 3 ans en tant qu’aide-soignant, pour passer les examens d’admission aux Instituts de Formation en Soins infirmiers.

En outre, l’aide-soignant peut connaître une évolution vers les métiers d’aide médico-psychologique ou d’auxiliaire de puériculture.

Les centres de formation pour devenir aide-soignante

Inscription centre de formation
  • Vous êtes responsable de formation ?
  • Inscription rapide de votre école
  • Nombreux métiers disponibles
  • Plus d’informations