Le métier de puéricultrice

Accessible aux personnes qualifiées, le métier de puéricultrice consiste essentiellement à veiller au bien-être des tout-petits et contribue à leur développement, après l’obtention d’un diplôme d’Etat de puéricultrice (DEP).

Formée pour intervenir dans divers types d’établissements, la puéricultrice a de lourdes responsabilités.

Cette dernière peut aussi être sollicitée par des mères de nourrissons pour des conseils nutritionnels ou relatifs aux soins du bébé.

Comment devenir puéricultrice ?

Pour cela, elle est appelée à avoir des compétences aussi bien en matière nutritionnelle, qu’en matière de soins pour la mère et l’enfant.

En collaboration avec divers acteurs du corps médical, elle apporte son savoir-faire dans d’autres domaines.

Comment devenir puéricultrice ?

Pour devenir puéricultrice, il est indispensable d’avoir bénéficié d’une formation d’infirmière ou de sage-femme au préalable. Il faut, suite à cette formation, passer l’un des concours d’entrée dans une école de puériculture.

La formation de puériculture est une spécialisation en tant que professionnel de santé, qui apporte un plus haut niveau de qualification.

Ce n’est qu’après cette formation d’une année environ et un stage pratique, que le DEP (Diplôme d’État de Puériculture) est délivré.

Le rôle d’une puéricultrice

Le rôle d’une puéricultrice consiste essentiellement à s’occuper des tout-petits et à les éduquer. Pour ce faire, cette dernière participe à leur éveil en leur faisant faire divers jeux, en leur enseignant des comptines, etc.

Devenir puéricultrice

Elle les accompagne à chaque étape de la journée, en surveillant leur alimentation et leur repos.

D’autre part, elle les soigne dès qu’ils ont un petit bobo et procure aussi aux mères les soins infirmiers nécessaires.

Dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI), la puéricultrice dispense aux familles une assistance médicale et sociale.

Par ailleurs, elle veille au bien-être des nouveau-nés en assurant leur surveillance médicale et en contrôlant leur régime alimentaire.

Elle peut aussi assurer l’accompagnement des jeunes mères en leur prodiguant quelques conseils relatifs à l’allaitement, la protection infantile…

Où travailler en tant que puéricultrice ?

Les compétences d’une puéricultrice sont parfois sollicitées dans les lieux tels que les haltes garderies. Elle se charge de recueillir les enfants lors de leur première séparation avec leurs parents.

Elle peut aussi travailler au centre de protection maternelle et infantile. Une puéricultrice peut également être appelée à intervenir dans une maternité, en tant qu’infirmière spécialisée, sous la supervision d’un médecin-chef.

Le salaire d’une puéricultrice

Métier puéricultrice

Pour ce qui est de la rémunération d’une puéricultrice, elle est définie selon le niveau de compétence et l’échelon de l’intéressée. Ainsi, une puéricultrice de classe normale touche généralement entre 1949 et 2600€.

Quant aux puéricultrices de classe supérieure, leur rémunération varie entre 2211 et 2891€. Par contre, une puéricultrice hors classe gagne un salaire variant entre 2029 et 3045€.

Les évolutions de carrière pour une puéricultrice

La profession de puéricultrice peut entraîner des évolutions de carrière. À cet effet, la puéricultrice est promue suivant les dispositions de la structure au sein de laquelle elle travaille.

Dans une structure d’accueil de la petite enfance comme une crèche, une garderie, elle peut occuper le poste de directrice. Par ailleurs, elle peut devenir surveillante-chef du service d’un hôpital. Elle peut également devenir coordonnatrice des affaires municipales au service des affaires sociales d’une mairie.

Les centres de formation pour devenir puéricultrice

Inscription centre de formation
  • Vous êtes responsable de formation ?
  • Inscription rapide de votre école
  • Nombreux métiers disponibles
  • Plus d’informations