Le métier d’agent accompagnateur de personnes âgées et dépendantes

De plus en plus développé, le métier d’agent d’accompagnement des personnes âgées et des personnes dépendantes (AAPAPD) ne nécessite ni diplôme ni formation. Il consiste à faciliter le quotidien des personnes âgées et/ou dépendantes.

Particulièrement polyvalent, le métier d’accompagnateur de personnes âgées et/ou dépendantes peut fortement différer selon le type d’employeur. Les accompagnateurs peuvent être amenés à travailler pour des collectivités territoriales, des associations ou encore directement à domicile.

Selon les cas, les conditions de travail peuvent fortement varier. L’accompagnateur peut notamment être amené à travailler de nuit et le week-end, à temps plein ou à mi-temps.

Quoi qu’il en soit, l’objectif est d’assurer le confort et le maintien de l’autonomie chez les plus fragiles. Ce métier requiert de solides capacités relationnelles et une bonne résistance physique et psychologique.

Comment devenir accompagnateur de personnes âgées ?

Si le métier d’agent accompagnateur ne nécessite aucune qualification particulière, il fait appel à quelques compétences spécifiques.

Devenir accompagnateur de personnes âgées et dépendantes

C’est pourquoi ill est recommandé de suivre la formation « Agent d’Accompagnement auprès des Personnes âgées et des Personnes Dépendantes », inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) qui peut se faire en alternance.

Le rôle d’un AAPAPD

Polyvalent et sociable, l’AAPAPD accompagne les personnes âgées et les personnes dépendantes dans leur quotidien. Selon qu’il travaille à domicile ou en structure d’accueil, ses missions peuvent varier :

  • L’aide à la réalisation des tâches ménagères (ménage et linge), à la cuisine et aux courses ou à l’entretien du jardin.
  • L’accompagnement des personnes âgées et/ou dépendantes dans les gestes de la vie quotidienne (s’habiller, se déshabiller, manger ou encore se déplacer).
  • La stimulation des individus à travers diverses activités (promenades, spectacles, apprentissages ludiques, etc.) pour améliorer leur état physique, intellectuel et émotionnel.
  • L’écoute pour rassurer les personnes âgées et/ou dépendantes.
  • L’identification et le signalement de baisses de santé des individus auprès des personnels soignants compétents.

Par ailleurs, il intervient en cas d’urgence en appliquant les gestes de premiers secours.

Où travailler en tant qu’accompagnateur de personnes âgées et dépendantes ?

Métier accompagnateur de personnes âgées et dépendantes

L’AAPAPD peut travailler dans le privé ou dans la fonction publique. Parmi les principaux établissements d’accueil de personnes âgées et/ou dépendantes, on peut citer les maisons de retraite, les services gériatriques et les EHPAD.

L’accompagnateur peut également être recruté par des centres communaux d’action sociale (CCAS) ou associations. Enfin, il peut intervenir directement à domicile.

Le salaire d’un AAPAPD

Si les situations diffèrent sensiblement d’un individu à l’autre, les AAPAPD gagnent généralement le SMIC en début de carrière. En fin de carrière, les agents prétendent à un revenu moyen qui avoisine les 1 400 €.

De leur côté, les travailleurs du secteur privé et les accompagnateurs indépendants enregistrent des salaires plus confortables.

Les évolutions de carrière pour un accompagnateur de personnes âgées

En terme d’évolution de carrière, l’agent accompagnateur peut facilement s’orienter vers d’autres métiers médico-sanitaires en obtenant par exemple un Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS).

Il peut également dans certains établissements hospitaliers, s’inscrire comme candidat au concours d’aide-soignant. Après plusieurs années de pratique, il peut devenir indépendant et choisir de travailler à son compte.

Les centres de formation pour devenir accompagnateur de personnes âgées et dépendantes

Inscription centre de formation
  • Vous êtes responsable de formation ?
  • Inscription rapide de votre école
  • Nombreux métiers disponibles
  • Plus d’informations